11 février 2015 - jeanmarcyao

Côte d’Ivoire : l’émergence a-vélo

La Côte d’Ivoire ambitionne être un pays émergent à l’horizon 2020. Dans cette optique, l’Etat s’est lancé dans une politique de développement tous azimuts des infrastructures. Parmi celles-ci, les infrastructures routières figurent en très bonne place. En effet, actuellement en Côte d’Ivoire, routes, autoroutes, ponts et chaussées poussent comme des champignons. Hélas, il y a quelque chose de capital qui manque à cette boulimie infrastructurelle, et personne ne semble s’en émouvoir. Ce qui manque, c’est ce qui se trouve dans toutes les grandes métropoles du monde : des pistes cyclables.

En effet, aucune ville de Côte d’Ivoire ne peut se vanter d’avoir aménagé de telles pistes. Alors, voulez-vous vous déplacer à vélo? Eh bien, vous serez obligé d’emprunter la pleine chaussée ou pis, les autoroutes urbaines. Et là, bienvenus les dégâts, car les « gbakas », ces véhicules de transport en commun champions du monde de l’indiscipline routière, vous risquez de les prendre dans le derrière. C’est pourquoi, jusqu’à présent, le « a » de l’émergence a-vélo est privatif.

Il est donc clair que l’Etat doit songer à aménager des pistes cyclables, car l’usage du vélo est à encourager, bus et autres moyens de transport en commun n’arrivant pas à satisfaire la demande. Alors vivement qu’on s’y mette ; l’émergence le recommande.

@yaokjmarc

yaokjmarc@gmail.com

jeanmarc.yao.18

 

Analyses Côte d'Ivoire / émergence / vélo /

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *